Projet 2020/2021 : un moulin pour le karité à Salembaoré

karite1_m.jpg
karite2.jpg

En 2018 a été réalisé un centre de formation en agroécologie pour le maraîchage et l’agrosylviculture à Salembaoré.

 

IDEBAK nous a informé de la demande d’un groupement de femmes que nous avions déjà rencontré en 2016 et qui a besoin d’un moulin spécial pour pouvoir écraser les noix de karité afin de pouvoir les transformer ensuite en beurre de karité. En effet, les noix ne peuvent pas être broyées avec un moulin traditionnel pour les céréales : étant très dures, cela nécessite un moteur plus puissant. De plus les noix sont grasses et encrassent trop les moulins à céréales ; les meuniers refusent donc de mettre en péril leurs installations.

Après discussions entre le groupement de femmes et IDEBAK, il est également apparu que les jeunes filles veulent reprendre en main cette tradition. Il a donc été proposé d’intégrer ce moulin au centre de formation qui va d’ailleurs compter un atelier couture à la rentrée de septembre. 

Toutes les jeunes filles scolarisées actuellement ne pourront pas continuer leurs études faute de moyens financiers. Or, aucun centre de formation n’existe actuellement dans un rayon de moins de 100km. Cette extension sera donc également utile dans le cadre de ce centre qui sera également le lieu d’autres formations dans les années à venir.

De plus, la situation sécuritaire se dégrade dans cette partie du Burkina où actuellement, de nombreuses écoles, collèges et lycées ne fonctionnent plus d’une façon régulière, les enseignants étant des cibles pour les extrémistes qui ne veulent plus d’éducation, en français notamment.